-
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you can't wake up, this isn't a dream (sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



remember me
∞ Messages : 5
∞ here since : 05/01/2016
∞ copyright : (av) incaendo
∞ avatar : d. o'brien.
∞ age : 25 ans.


MessageSujet: you can't wake up, this isn't a dream (sam)   Mar 5 Jan - 23:27

sam(uel) kildan irons

∞ MY HEART IS GOLD AND MY ARMS ARE COLD

hello, it's me.

prénom(s), nom : Samuel, Kildan  → âge, date de naissance : 25 ans, 26 août 1990 → lieu de naissance : New York → nationalité : Américain → statut civil : Célibataire depuis peu → orientation sexuelle : Bisexuel →  profession/étude : Militaire, entraîné comme tireur d'élite → caractère : Drôle + Dynamique + Fidèle + Naïf, sur les bords + Câlin + Amical + Protecteur + Loyal ; Perturbé - Violent - Impulsif - Trop gourmand - Possessif - Faible, face aux personnes qu'il aime - Brutal - Antipathique. → groupe : Wrecking Ball → avatar : Dylan O'Brien → personnage : Scénario plutôt : jeux d'enfants → crédits : feralderek
listen.

Lana Del Rey → Dark Paradise ; Simon Curtis → I hate U ; Simple Plan → Suck At Love ; Kelly Clarkson → Heartbeat Song ;




shameless


01 ; Sam est orphelin, ou du moins c'est ce qu'on lui a dit lorsqu'il était jeune. En réalité, il a été abandonné à la naissance par ses parents, trop jeunes. Adopté premièrement par le médecin qui l'a fait naître, celui-ci est mort lors d'une fusillade, ce qui a amené le garçon a être une seconde fois orphelin, et cette fois-ci à être placé en orphelinat.
02 ; Son père adoptif, qu'il considère comme son père tout court, avait fait un service militaire lorsqu'il avait l'âge de 20 ans. C'est d'ailleurs durant son service militaire qu'il a apprit qu'il ne pourrait jamais avoir d'enfants, sauf s'il adoptait. C'est ce qui a poussé Sam à faire le sien, et également ce qui lui a fait vouloir entrer dans l'armée, projet qu'il n'a pas encore accompli.
03 ; Peu de temps après avoir commencé son service militaire, Sam s'est blessé d'une balle sur le champs de tir. Il a été soigné par un médecin appelé Aiden, avec qui il a finalement eu une relation assez longue et assez sérieuse qui s'est terminée plutôt brutalement.
04 ; S'il y a une chose que Sam déteste plus que tout maintenant, c'est l'amour et tout ce qui y touche. Que ce soit les baisers, les câlins (sauf quand c'est lui qui les demande) ou même les mots amicaux pour désigner quelqu'un qu'on aime. C'est exactement la même chose pour tout ce qui se passe dans un lit (ou autre endroits), et en soit ce n'est pas qu'il n'aime pas mais plutôt qu'il en a peur, en particulier à cause d'Aiden.
05 ; Sam est quelqu'un d'assez peureux, même s'il tente de se persuader du contraire. On peut le dire assez facilement, étant donné qu'il a peur de la noyade (aquaphobe) qui est le résultat de son incompétence pour nager, mais également parce qu'il est claustrophobe, kénophobe et pyrophobe, sans réelles raisons.
06 ; Il est le genre de garçon à ne jamais dire ce qui ne va pas, se transformant lui-même en bombe à retardement, et explose parfois quand ça dépasse ses capacités pour tenir.
07 ; Il passe son temps sur son téléphone ou son ordinateur à écouter de la musique, déconnecté de la réalité. Il n'aime pas se souvenir que le monde où il vit est réel.
08 ; Il dessine également énormément, des bandes dessinées qui le mettent en scène avec un super-héro, son idéologie masculine.
09 ; Il dort très peu la nuit, depuis un bon moment déjà, et n'a jamais essayé de faire quoi que ce soit pour dormir un peu plus.
10 ; Il aime énormément de choses, sauf tout ce qui est sucré étant donné qu'il y est allergique.  


Omegaxy

Je m'appelle Marine, j'ai 16 ans, j'habite en France, euh... J'ai l'impression que ce forum va être genre génial, et j'tente le scénario de Charlie la fondatrice oui, comme ça genre on m'booste tout ça bc j'suis une lèche-cul et.. je rigole hein, euh voilà ? Ah et je suis un lampadaire, bien sûr.


Code:
DYLAN O'BRIEN → [i]sam k. irons[/i]

.nuits fauves











Dernière édition par Sam K. Irons le Mer 6 Jan - 13:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 5
∞ here since : 05/01/2016
∞ copyright : (av) incaendo
∞ avatar : d. o'brien.
∞ age : 25 ans.


MessageSujet: Re: you can't wake up, this isn't a dream (sam)   Mar 5 Jan - 23:30

ta petite histoire


« Alors, comment tu t'appelles ? » « Sam Irons. Merci de m'avoir sauvé la vie, la dernière fois. » « Aiden Caldwell. Ravi de t'avoir sauvé la vie, c'était un plaisir. » Cette conversation avait été marquée dans mon esprit et dans mon âme. Je ne sais pas comment, mais je me souviens encore des moindres détails. La façon qu'il avait de me regarder, celle qu'il avait de sourire. Le tic qu'il avait de se mordiller les doigts quand mes mots le gênait, et c'était adorable. On avait longuement parlé, dès le deuxième jour où on s'est rencontré, et on est même allé jusqu'à en faire trop en une soirée. Et même que j'en suis tombé amoureux quand il m'a regardé droit dans les yeux. J'ai mis du temps, pourtant, à tout lui dire sur moi. Que ce soit au sujet de l'orphelinat, de mon père, je lui ai même parlé de cette fille, avec qui je suis resté pendant treize ans et qui a finit par disparaître, un jour. Je suis parti moi aussi, de nombreuses fois, de l'orphelinat. Mais j'étais toujours revenu, mais pas elle. Elle, elle était partie. Et ça aussi, Aiden le savait. Il savait un peu tout, dans le fond, toutes mes motivations, toutes mes humeurs. Lui et moi ça avait été rapide, deux mois tout au plus avant qu'on soit officiellement désigné comme un couple par nos amis, sa famille. Et on a emménagé ensemble au bout de deux mois encore. C'était rapide, mais c'était bien, et j'étais persuadé qu'il ne me blesserait jamais, j'étais naïf. Imbécile, foutrement naïf. Je me demande encore ce qui m'a poussé à le croire. C'est probablement le fait qu'un jour, alors que je rentrais simplement chez moi, je ne le vis pas. J'avais seulement reçu un appel sur le téléphone fixe. Il était à l'hôpital, mais il allait bien. J'y étais allé quand même, c'était dingue parce que j'étais obsédé par mon copain. Complètement obsédé. C'est peut-être le fait qu'il m’ait demandé en fiançailles sur un lit d'hôpital qui fait que j'ai pu croire en lui, croire en lui et moi. Ensemble. J'y crois plus maintenant, plus depuis le jour où j'ai rencontré son frère. Trois ans de relations qui sont passés vite, trop vite. Vingt-quatre ans, mais c'est bien mieux de raconter ce jour-là comme si on l'était, encore.

Se levant du lit dans lequel il avait dormi, Sam Irons s'étirait légèrement. Aiden n'était pas à côté de lui. Depuis quelques temps, il se levait beaucoup trop tôt et Sam ne comprenait pas pourquoi. Il avait décidé d'aller le voir, comme tout les jours. Mais ce jour-là, il sentait que c'était complètement différent. Il avait ouvert la porte de la cuisine en sentant l'odeur qui s'en dégageait. Il était là, comme toujours, à préparer le petit déjeuner, comme si tout était normal. C'était comme ça depuis le jour où Sam avait rencontré le frère d'Aiden, son frère qui l'avait regardé comme s'il avait tué Aiden, le véritable Aiden. Il avait été blessé par le fait que le frère d'Aiden soit à ce point homophobe, qu'il soit à ce point haineux. Pourtant il n'essayait pas de changer quoi que ce soit. Il était passé derrière son fiancé alors, passant ses bras autour de sa taille. Bras qu'Aiden repoussait presque directement. C'était une deuxième chose qui blessait Sam, mais il avait apprit avec lui à ne plus être trop impulsif, il tentait du moins de se contrôler. « Aiden.. ? » « Lâche moi, s'il te plaît. » Il l'avait écouté, et il ne l'avait pas touché. Il laissait alors le garçon faire la cuisine, allant s'occuper de préparer le café. S'appuyant sur le plan de travail, il posait sa tête sur sa main en le regardant couler, soupirant finalement. « C'est à cause de Timeo ? » « Je m'en fou de Timeo, Sam. Il peut dire ce qu'il veut, je m'en fou. » « Alors pourquoi tu me repousse ? » Il avait posé son regard sur le garçon. Aiden avait douze ans de plus que lui, ce qui lui en donnait trente-six à ce moment-là. Aiden avait également regardé Sam, et il avait éteins le gaz. « Je te repousse pas, tu.. Tu.. Démerdes-toi pour faire à manger, tu me soûle. » Il avait haussé les sourcils en entendant ces mots-là, c'était une première venant d'Aiden. Depuis le début de leur relation, ils ne s'étaient pas disputés une seule fois, au contraire même. Aiden canalisait l'énergie négative de Sam, et Sam apprenait à être positif grâce à Aiden. Il l'avait suivit jusque dans le salon, le regardant assez calmement. « Je te soûle ? Merci bien, c'est nouveau ça, dit moi ? » « Oui tu me soûle avec tes questions à la con, tes manières de gosse et tes croyances de merde. Tu crois qu'un câlin ça va pouvoir arranger le fait que mon frère me haïsse à cause de toi ? Tu sais quoi, j'en peux plus de voir ta tronche et de t'entendre parler à chaque fois. » Sam n'était pas énervé en l'écoutant, juste profondément blessé. Et le fait qu'il ai baissé les yeux après ces mots-là le prouvaient bien. Aiden s'était approché seulement, voulant poser une de ses mains sur l'épaule de Sam qui se reculait presque directement. « Dés.. » « Me touche même pas. »

Une année de plus leur suffit pour finir leur relation, d'une façon plus négative qu'il pu paraître. Assit sur le lit de leur chambre, Sam essayait d'éviter Aiden. C'était de plus en plus mauvais à chaque secondes depuis ce jour-là, et pourtant il ne pouvait pas se résigner à le quitter. Pas maintenant, parce qu'il était amoureux. Pendant son adolescence, il avait déjà été en couple avec quelques filles, mais jamais très sérieusement. C'était différent avec Aiden, ils étaient fiancés, c'était pas rien non plus. Il avait relevé le regard vers Aiden lorsqu'il entrait dans la chambre, c'était la même chose presque tout les soirs maintenant, il rentrait en étant complètement bourré, il s'allongeait et il dormait. Seulement c'était différent ce soir-là. Aiden s'était approché de lui, posant ses mains sur lui pour le plaquer contre le lit. « J'ai envie de toi, alors je m'en fou si t'acceptes ou pas mais on va le faire. » Sam l'avait repoussé, il n'avait pas même l'envie de lui répondre. Seulement, il réagit en sentant la main d'Aiden au niveau de son cou. « T'es déchiré Aiden, tu pues la mort, t'as cru que j'allais te laisser faire, là ? » Il avait hoché la tête et s'était placé au dessus du garçon. Dans le fond il avait eu raison, même si Sam le repoussait, il revenait en étant un peu plus violent à chaque fois. Sam avait finit par le frapper pour qu'il le lâche, ce qu'il n'avait pas fait. « Lâche moi Aiden. Maintenant. » Il avait fermé les yeux, comme pour se donner du courage, courage qu'il n'avait pas face à lui. Sentant la main du garçon sur sa bouche, Sam eut le seul réflexe de bouger la tête. Il ne le refit plus après, étant donné que ça lui avait valut de se prendre un coup de poing. Il avait finit par le laisser faire, même s'il lui faisait horriblement mal. Et après ça, il partit presque immédiatement dans la salle de bain, portant son bas de pyjama uniquement. Il s'était regardé dans le miroir et avait essuyé ses joues, regardant la marque de sa main qu'il avait ancré sur sa peau au niveau de sa bouche et les marques rouges sur ses poignets qu'il avait un peu trop serré. Il avait finit par reculer, s'asseyant contre la porte en essayant de calmer le rythme de son cœur, se répétant juste qu'il était bourré, qu'il était pas conscient de ce qu'il faisait.

Il avait tord, Sam, il le sut qu'après. Il avait continué à être violent, Aiden, et Sam essayait quand même de répondre à ses coups. Mais Aiden était plus fort que lui, ça ne changerait jamais. Alors un jour, Sam fit ses valises. Un jour où pourtant Aiden était des plus calmes. Il avait mit la plupart de ses affaires dans ses valises et avait récupéré les clés de voiture pour s'en aller, loin d'ici, loin de lui. Seulement, en descendant les escaliers avec ses affaires, il se rendit réellement compte du bruit qu'il pouvait faire. Aiden était venu voir ce qu'il se passait, il avait regardé les valises, et il avait regardé Sam qui s'était léché les lèvres. « Samuel Irons, je peux savoir ce que tu fais ? » « J'ai même plus à te répondre à ce genre de questions. » Aiden comprit presque immédiatement en l'entendant et monta les escaliers, suffisamment pour que Sam recule. Il le suivait, d'ailleurs. Ce fut de cette manière même que Sam partit s'enfermer dans les toilettes, et qu'Aiden frappait contre la porte. « Ouvre moi Sam, joue pas au con. » « Laisse moi tranquille, j'ai pas envie de te voir. » « Ouvre cette porte, maintenant. Si t'ouvres je te ferais pas de mal. Si t'ouvre pas c'est pour toi que ça va être mauvais. » Sam avait fermé les yeux, il comptait pas lui ouvrir la porte. Et il n'allait pas le faire. Il fermait les yeux à chaque coup d'Aiden contre la porte avant de sentir le verrou lâcher sous un coup plus puissant. Il était en définitif dans la merde à avoir épouser ce genre d'homme. Aiden avait ouvert la porte finalement, attrapant Sam au niveau du bras pour finir par le plaquer un peu trop brutalement contre le mur. « Vas-y, frappe moi, j'aurais des raisons pour porter plainte contre toi. » « Porter plainte ? Oh non, tu sortiras pas d'ici Sam. » « Tu vas me séquestrer tu penses ? T'y arriveras pas, quelqu'un finira bien par s'en.. » « S'en rendre compte ? Qui ? Ton père ? Ta mère ? Ta famille qui n'existe pas ? T'es complètement con, Sam, la seule personne qui s'intéresse à toi, c'est moi. Tu m'appartiens, t'as aucun droit de partir. » Il avait fermé les yeux. Le pire dans tout ça, c'était qu'Aiden avait raison. Il n'avait personne, mis à part lui. Pas de familles, et pas plus d'amis. Il y avait bien Charlie, à qui il pensait encore quelques fois, mais il n'avait pas eu de preuve concernant le fait qu'elle soit toujours vivante, ou même toujours son amie. Aiden avait finit par le traîner à l'étage encore plus haut, le poussant dans la seule pièce du grenier. Il avait refermé la porte derrière lui, à clé, en lui disant qu'il le laisserait sortir quand il serait plus calme, qu'il arrêterait de vouloir partir. Seulement Sam ne changeait pas d'avis. Si bien que lorsqu'il revint dans le grenier lui demander s'il allait mieux, le garçon eut comme seul geste de le frapper assez violemment sur la tête avec un manche de balais, pour descendre ensuite les escaliers assez rapidement et prendre ses valises. Il avait les clés de voiture dans la poche, et il ouvrit la porte pour sortir avant de l'entendre parler, hurler plutôt. « T'as pas le droit de partir. Reste ici ! » « T'as plus le droit de me donner des ordres Aiden, je t'appartiens pas. Ou plus je devrais dire. » « Alors vas-y, casse toi, et tu vas aller où ? » « Même ce genre d'ordres-là tu me les donne pas, c'est fini ça, t'es juste un putain d'enfoiré. Vas crever. » La haine. Il avait la haine, Sam. Et il était partit. Il avait reprit la route, il avait décidé que c'était terminé. Alors il était retourné dans cette ville, il avait quitté Montgomery pour l'endroit de son enfance : Cherokee. Il voulait le sortir de sa tête, Aiden, même s'il continuait de lui envoyer des messages pour lui dire qu'il venait le chercher. Sam n'y croyait pas, à chaque fois que quelqu'un partait de sa vie, il n'avait pas l'impression qu'il y revenait.

.nuits fauves











Dernière édition par Sam K. Irons le Mer 6 Jan - 14:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

top moumoute ←


remember me
∞ Messages : 226
∞ here since : 16/02/2013
∞ copyright : crying to your heart & tumblr
∞ avatar : aaron fucking johnson
∞ age : trente années lumière


MessageSujet: Re: you can't wake up, this isn't a dream (sam)   Mar 5 Jan - 23:31

bienvenue par ici beau gosse, super choix de scénario !

bon courage pour ta fichounette, si t'as la moindre question, le moindre problème ou juste pour papoter un peu le staff est là pour toi ! bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 300
∞ here since : 31/01/2013
∞ avatar : Crystal Reed
∞ age : 27 ans


MessageSujet: Re: you can't wake up, this isn't a dream (sam)   Mer 6 Jan - 9:19

Officiellement bienvenue mon chouchou d'amour
J'suis hyper contente que tu essaye avec mon Samy ça va être au top !
Si tu as besoin qu'on voit ensemble des points sur ton histoire faut surtout pas hésiter à me harceler je serai là pour toi bisous2

Envoie moi du steak, fais honneur à ta fondatrice superman

Bon courage pour ta fichouille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 93
∞ here since : 04/01/2016
∞ copyright : Merenwen and tumblr.
∞ avatar : Nina Dobrev, la magnifique.
∞ age : 27 ans (14/02/1988), à Cherokee depuis toujours.


MessageSujet: Re: you can't wake up, this isn't a dream (sam)   Mer 6 Jan - 12:41

DYLAAAAAAAAN
Bienvenue parmi nous, très bon choix de scénario, réserves moi un lien petit lampadaire

_________________

∞ Let's be clear I won't close my eyes ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 300
∞ here since : 31/01/2013
∞ avatar : Crystal Reed
∞ age : 27 ans


MessageSujet: Re: you can't wake up, this isn't a dream (sam)   Mer 6 Jan - 16:59


Pump it up !




Bravo mon bichon, t'as été validé avec succès !  bisous

Le mot de l'admin   : ben écoute je suis hyper contente ça ma va parfaitement et tu écris bien ! J'ai trop hâte de te retrouveeeeeeeeeeeeeeeeeer Par contre juste pour le côté histoire y a une toute petite incohérence sur la fin car Sam ne connaît pas Cherokee donc dis juste qu'il est arrivé là par hasard ! Mais sinon c'est tout bon calin


Tu peux dès à présent faire ta fiche de liens mais tout d'abord vérifier dans le bottin que ton avatar a correctement été ajouté.
Sinon n'hésite pas à faire un tour sur la chatbox pour t'intégrer parfaitement à notre petite famille, le flood est là pour te divertir mais avant tout, il faut penser à voter, c'est très important !
Amuses-toi bien parmi nous, on te fait des bébés par milliers !
Noisettes et chocolats, on t'aime putain !









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



remember me


MessageSujet: Re: you can't wake up, this isn't a dream (sam)   

Revenir en haut Aller en bas
 

you can't wake up, this isn't a dream (sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤ You can't wake up this is not a dream ¤ [ LIBRE ]
» Wake me up...
» SO WAKE ME UP WHEN IT'S ALL OVER.24/07 à 02h56
» Seo Jun Wan || I'm scared if I wake up, everything will disappear before my eyes
» SUNDAY WAKEUP, GIVE ME A CIGARETTE✝LULU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WALK TO REMEMBER :: devenons plus intimes :: ∞ DECLARE NOUS TA FLAMME :: Pump it up !-