-
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



remember me
∞ Messages : 20
∞ here since : 22/01/2016
∞ copyright : nonapbf
∞ avatar : Alexa Chung
∞ age : La trentaine déjà entamée


MessageSujet: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Ven 22 Jan - 17:24

Nessa Gloriana Langerman

Not everything happens for a reason. Sometimes life just sucks.

hello, it's me.

prénom(s), nom : Nessa Gloriana, Langerman  → âge, date de naissance : 30 ans (et au final, ce n’est pas si horrible qu’on le dit), 16 novembre → lieu de naissance : Cherokee → nationalité : Américaine d’origine allemande. Son grand-père a immigré aux Etats-Unis peu avant la seconde guerre mondiale.   → statut civil : Pas intéressée → orientation sexuelle : Calebophile Hétérosexuelle →  profession/étude : Elle raconte à tout le monde qu’elle est comptable free-lance. Officiellement, elle est l’assistante d’un monsieur au business très particulier → caractère : Enjouée – Téméraire – Sociable - Egoïste – Opportuniste – Calculatrice – Bavarde – Chaleureuse- Menteuse → groupe : Young wild and free → avatar : Alexa chung → personnage : inventé plutôt : jeux d'enfants explications ici ← → crédits : Tumblr, toujours et encore
listen.

on aime tous la musique, vous mettrez ici quelques titres de la playlist de votre personnage avec l'auteur et le titre, enlevez ces indications.
Lana Del Rey → She’s not me ; Metronomy → The Bay ; Alpine→ Gazoline ; Phantogram→ Black Out ;




shameless

Nessa s’est fait un devoir d’avoir une réputation irréprochable. Casier judiciaire vierge, pas un pv qui traîne, elle fait même partie d’une ong pour la protection de l’environnement et va jusqu’à donner son temps à la soupe populaire de Cherokee. Toujours tirée à quatre épingles, il est rare de la voir sortir de chez elle la mine défaite : « question de principe », qu’elle dit. Elle fait très attention à ce que les gens pensent d’elle. En règle général, elle ne prend aucune décision à la légère ; Tout ce qu’elle fait semble le fruit d’une réflexion rudement menée. Elle effectue la plupart de ses achats en liquides. Habituellement près de ses sous, ça ne le dérange pas de mettre plus de deux cent dollars dans une paire de chaussure…après-tout, elle peut bien se le permettre désormais. Ces petits écarts semblent être ses seuls véritables vices. Certes, elle fume comme un pompier, ne dis jamais non à un petit verre et à une chance de cocue au poker (personne ne doit jamais savoir qu’elle truque les cartes), mais elle met un point d’honneur à ne jamais toucher à la drogue. Par ailleurs, elle fait toujours très attention à ce que son petit frère n’ait aucun souci de ce côté-là, le surveillant presque. Sur les trois enfants qu’ont eu ses parents, elle est la deuxième ; La famille, c’est tout pour elle. Elle a été élevée, dans le respect des traditions et l'esprit de communauté. Son excuse favorite c'est : "J'peux pas, j'ai chabbat", quand tout le monde sait qu'elle n'est pas pratiquante. ;


Garfinkel bis

Garfinkel, le retour (pour jouer un mauvais tour. La team rocket plus rapide que la lumière ! Okay je connais la sortie!)[/u]


Code:
ALEXA CHUNG → [i]Nessa Langerman[/i]

.nuits fauves











Dernière édition par Nessa Langerman le Dim 24 Jan - 13:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 20
∞ here since : 22/01/2016
∞ copyright : nonapbf
∞ avatar : Alexa Chung
∞ age : La trentaine déjà entamée


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Ven 22 Jan - 17:26

ta petite histoire


Elle n’était pas jolie, pas très belle du moins. Pas de celles après qui les garçons couraient, pas de celles qu’on pouvait nommer reine de promos. C’était le début des années 2000 et elle était persuadée que la mode des jupes en jean et des cols roulés était faite pour durer. Nessa, faisait partie de ses filles has been avant l’heure, qui râlaient lorsqu’on passait du Beyoncé : « Les clash c’est mieux » qu’elle disait.  Avec son air supérieur, jamais elle n’aurait avoué écouter du Jay-z en secret, cachant honteusement le fait qu’elle faisait de la danse de salon. Une chieuse en puissance.
Au lycée, elle n’était ni la plus aimée, ni la plus détestée. Sa seule heure de gloire se résuma aux régionales de 200 mètres féminin en 2002. L’année de ses dix-sept ans, tous ces mecs qui la prenaient pour une ringarde pas tentée découvrirent à quel point le minishort lui allait bien. A côté de cela, le fait qu’elle ait atteint la troisième marche du podium n’était qu’une pale victoire.
Alors que les autres coureuses concouraient dans l'espoir d'obtenir une bourse d'étude, Nessa elle, n'avait point cette inquiétude. Oubliée l'université de Cherokee, ses parents avaient de quoi lui offrir les portes de n'importe quelle fac. Car voyez-vous, Nessa Langerman était de ces gamines à qui on avait promis le monde sur un plateau d’argent. Qu’importait sa réputation, qu’importait son comportement digne d’un teenage movie de seconde zone. Elle pouvait devenir médecin, avocate, présidente même pourquoi pas…Non, elle allait se lancer dans la finance, « comme papa ». Un avenir glorieux qui à trente ans au moins, devait lui assurer un boulot stable, son premier achat immobilier et un mari. Et dans cet ordre-là.

Il arrive à Nessa de repenser à cette période et à l'attitude si juvénile qu'elle avait face à la vie. Souvent partagée entre une indulgence bienveillante à son propre égard (elle était si jeune) et l'envie de tabasser la gamine qu'elle était (tellement drama-queen), c'est toujours avec nostalgie qu'elle se repasse les images de ces jeunes ânées. Nostalgie et dépit. Elle ne court plus aujourd’hui, même si elle aimerait bien refaire de la danse de salon. Elle a désormais un abonnement à Vogue USA, qui  lui a permis d’abandonné à tout jamais l’idée que les cols roulés puissent être cool. A trente ans, elle est ce qui ressemble le plus à une femme accomplie : Souriante, drôle, un bon job (à ce qu’elle dit), son propre appartement…Une belle réussite quand on regarde les huit ans qui viennent de s’écouler.
Pourtant,  l'enfant naïve qu'elle était lui manque. Et malgré sa bonhomie naturelle, la façon qu'elle a de sourire aux gens et de tout prendre avec humour, pourri en elle l'idée qu'on lui a volé quelque chose. La couche de fond de teint journalier dont elle se tartine le visage ne cache q'une femme aigrie.

Elle avait voulu faire finance, comme son papa. Mais son papa lui, avait justement trop joué avec l'argent des banques. Envolés les rêves de grandeurs, envolé l'insouciance, clôturés les comptes cachés aux caraïbes. Son entrée dans la vie adulte s'était faite par la porte du parloir, celle qu'elle empruntait pour aller voir son père en prison. Vingt ans pour détournement de fonds. Qui était assez con pour faire du détournement de fond à Cherokee? Après-tout, le grand-père disait-il pas toujours que "le mieux était l'ennemi du bien", "qu'il ne fallait pas avoir les yeux plus gros que le ventre", et autres dictons d'un vieux bonhomme dont le principal fait d'arme avait été de resté en vie en fuyant la barbarie nazie.
Nessa n'en voulait pas à son père. Elle ne lui en voulait pas d'avoir essayé de réussir par tous les moyens, et d'avoir voulu mettre sa famille à l'abri du besoin. Car même après la chute du paternel, il était resté aux Langerman de quoi subsister dans un semblant de dignité. Jamais ils n’avaient perdu leur toit, quand bien même s’étaient-ils faits dépouillé d’une partie de leur mobilier. Bien trop charitable avec eux, le fisc n’avait saisi les voitures, les tables, les chaises, et tout ce qui pouvait témoigner d’une grandeur désormais passé. Propriétaires d’une maison vide, ils leur étaient restés assez d’amis pour récolter quelques chèques durement quémandés. La situation avait été dure, extrêmement dure, mais pas désespérée.
Ils s’étaient accrochés, tous autant qu’ils étaient, et moins de huit ans plus tard, tous les chèques avaient été remboursés.  
Alors non, elle n'en voulait pas à son père. Elle en voulait à Cherokee et ses regards scrutateurs. Elle en voulait à tous ces voisins et soi-disant amis, tous ces gens qui les avaient traités, sa famille et elle comme des pestiférés. Elle en s'en voulait de devoir, huit ans après les fait, encore rendre des comptes à ce trou paumé.

Elle essaye de ne pas s'apitoyer sur son sort pourtant, jugeant que tout ce qui lui arrive, elle l'a mérité. Ce n'est ni une question ni de chance ou de malchance, mais une simple question de choix.
Lorsque son père s'était fait arrêté, elle avait décampé du campus où elle était. Elle était parti sans le moindre diplôme, sans le moindre honneur, se cachant plus des autres, qu'elle ne voulait bien le faire croire. Officiellement, elle avait rejoint sa famille qui avait besoin d'elle, officieusement, elle avait préféré fuir que de voir sa notoriété pulvérisée. Mauvais calcul. Dans sa ville natale, plus personne ne se souvenait de la coureuse de 200 mètre aux shorts affriolants. Tout le monde ne voyait plus que la fille d'un taulard qui, pendant des années avait vécu la vie de château (à peine) sur le dos des autres. Elle savait que personne ne lui ferrait de concession. Alors, après un long moment d'abattement, elle s'était débrouillée pour que personne n'ait jamais à lui en faire.

Il n'est pas un fast-food ou un restaurant de la ville qui n'ait vu passé son CV ou chez qui elle n'ait fait la plonge. A l'époque, il fallait ramener de l'argent coûte que coûte. Caissière, vendeuse, femme de ménage...qu'importait tant que ça permettait de payer les dettes de la famille. Elle fut même testeuse de médicament un certain temps, arrêtant aussi vite que les effets secondaires étaient apparus. Baby-sitter, agent d’accueil, hôtesse…Des trucs plus administratifs aussi, plus dans « ses cordes ». Commerciale pendant quelques temps, secrétaire durant deux ans…Elle a vu tellement de patron défiler devant ses yeux qu’elle pourrait faire une étude sociologique où elle classerait chacun sur une échelle allant de l’ordure de premier ordre au bon samaritain. Il y a eu celui qui la prenait comme défouloir émotionnelle, celui qui semblait en pleine dépression, le papi trop gâteau qui la confondait avec sa petite-fille, celui qui la draguait sans vergogne et le gros vicelard qui la pelotait en secret.  Et il y a eu le dernier en date, celui qui est toujours son patron.

Pour lui, elle hésite entre sociopathe et misanthrope à tendance dépressive. Camé de première ordre ou/et truand de la pire espèce devrait convenir. Étrangement, de tous ceux qu’elle a fréquenté, c’est celui qui la traite le mieux.  A son dernier anniversaire, elle épluchait donc les comptes de Caleb Apple. Dans la salle d’à côté, elle pouvait entendre les cris d’un homme qu’on saignait. Tout du long, les yeux rivés sur ses chiffes, elle s’est demandé si au moins, ils le faisaient de manière Kasher, seul moyen qu’elle avait trouvé pour faire taire sa conscience.
A ce jour, Nessa Langerman a dû se rendre complice de bons nombres de crimes : trafic en bonne organisée, association de malfaiteur, meurtre avec préméditation, et comme les chiens ne font pas des chats, détournement de fond.  Son père devrait s’estimer heureux de ses vingt ans. Si elle elle tombe, elle prend perpétuité.
Mais elle a trente ans, et c’est l’année où elle est censée faire son premier achat immobilier. Le mari, l’amour en général, n’est plus qu’optionnel dans l’histoire

.nuits fauves











Dernière édition par Nessa Langerman le Dim 24 Jan - 13:54, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 21
∞ here since : 05/01/2016
∞ copyright : eden
∞ avatar : charlie hunnam
∞ age : 34 ans


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Ven 22 Jan - 17:28

Toi tu es officiellement une propriété privée

_________________

OH MY SWEET DARLING

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 20
∞ here since : 22/01/2016
∞ copyright : nonapbf
∞ avatar : Alexa Chung
∞ age : La trentaine déjà entamée


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Ven 22 Jan - 17:32

Ahahahahahahaha
"Statut civil: Propriété privée de monsieur Caleb Apple" ça te va ?

_________________
What kind of man loves like this?
'Used to call me DN, that stood for deadly nightshade. Cause I was filled with P O I S O N, but blessed with beauty and rage."And with one kiss, you inspired a fire of devotion that last 20 years. What kind of man love like this?" ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 21
∞ here since : 05/01/2016
∞ copyright : eden
∞ avatar : charlie hunnam
∞ age : 34 ans


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Ven 22 Jan - 17:36

Ca me convient parfaitement j'veux que tu le crie partout

_________________

OH MY SWEET DARLING

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 20
∞ here since : 22/01/2016
∞ copyright : nonapbf
∞ avatar : Alexa Chung
∞ age : La trentaine déjà entamée


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Ven 22 Jan - 17:53

J'vais même le faire tatouer sur mon front si tu veux colgate

_________________
What kind of man loves like this?
'Used to call me DN, that stood for deadly nightshade. Cause I was filled with P O I S O N, but blessed with beauty and rage."And with one kiss, you inspired a fire of devotion that last 20 years. What kind of man love like this?" ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 21
∞ here since : 05/01/2016
∞ copyright : eden
∞ avatar : charlie hunnam
∞ age : 34 ans


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Ven 22 Jan - 20:44

J'te payerai le tatoueur !

_________________

OH MY SWEET DARLING

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 300
∞ here since : 31/01/2013
∞ avatar : Crystal Reed
∞ age : 27 ans


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   Dim 24 Jan - 15:45


Pump it up !




Bravo mon bichon, t'as été validée avec succès !

Le mot de l'admin : Une histoire du tonnerre ma belle !Ca va envoyer du louuuuuuuuuuuuuurd


Tu peux dès à présent faire ta fiche de liens mais tout d'abord vérifier dans le bottin que ton avatar a correctement été ajouté.
Sinon n'hésite pas à faire un tour sur la chatbox pour t'intégrer parfaitement à notre petite famille, le flood est là pour te divertir mais avant tout, il faut penser à voter et uper le sujet prd !, c'est très important !
Amuses-toi bien parmi nous, on te fait des bébés par milliers !
Noisettes et chocolats, on t'aime putain !









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



remember me


MessageSujet: Re: There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

There's gasoline in your heart ,there's fire in mine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WALK TO REMEMBER :: devenons plus intimes :: ∞ DECLARE NOUS TA FLAMME :: Pump it up !-