-
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 this is were you wanted to be (Jason)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



remember me
∞ Messages : 78
∞ here since : 05/01/2016
∞ copyright : avatar x Angel Dust
∞ avatar : Katie Mcgrath
∞ age : Vingt-six ans


MessageSujet: this is were you wanted to be (Jason)   Sam 20 Fév - 14:01





this is where you wanted to be

So this is where you wanted to be, and it's a goddamn shame that you're not here with me. And I can't see your face anymore but if I could, it wouldn't look like before look like.



Elle n’avait jamais été capable d’être distante avec Jason. Même lorsqu’il partait des semaines, des mois sans donner de nouvelles et qu’il revenait aussi subitement qu’il avait disparu de sa vie. A chaque fois qu’il la contactait, il y avait cette infime part d’elle qui espérait qu’elle se montrerait plus froide, moins attachée…Qu’elle réussirait à lui prouver qu’elle n’avait pas besoin de lui, pas tant que ça. Au lieu de ça, elle finissait toujours par lui sauter dans les bras, le regardant avec ces yeux stupidement amourachés. Elle l’attendait. A chaque fois qu’il partait, elle l’attendait, persuadée comme aucune autre qu’il lui reviendrait.
Probablement Mary May Templeton était-elle stupide. Aucune autre raison ne pouvait expliquer la foi qu’elle avait eut en le « couple » qu’elle avait formé avec son archéologue de mari (si on pouvait vraiment appeler ça un mari). Toute fille un minimum censée ce serait posée des milliers de questions par rapport aux liens qui les unissaient. Il était plus âgé de six ans, il n’était quasiment jamais présent, et qu’est-ce qu’un homme comme lui, cultivé, ambitieux, libre,  avait à faire avec une fille comme elle ?  Jamais elle ne s’était posée ce genre de question. Jamais avant ce jour, tandis qu’elle le dévisageait depuis le comptoir de la librairie. Il était là, a à peine quelques mètres, si proche et à la fois si loin. Jason Duncan…
Lorsqu’elle l’avait aperçu quelques secondes plus tôt, elle n’y avait pas porté plus d’attention. Aux dernières nouvelles, le brun se trouvait au Caire pour ses fouilles. Combien de chance y avait-il pour que le trentenaire se retrouve dans une ville aussi minuscule et insignifiante que Cherokee ? La jeune femme s’était donc fait la réflexion que le nouvel arrivant lui faisait vaguement penser à cet homme qu’elle avait tant aimé. Elle avait ignoré le pincement dans son cœur et continuer à s’occuper des clients qui affluaient. Il avait fallu qu’elle le dévisage longuement pour comprendre. Il était là. Il était là, face à elle. Il l’avait retrouvé…
« Remplaces moi, Beth… » Demanda-t-elle à sa collègue avant de se diriger vers son mari. Elle n’avait jamais réussi à être froide avec lui…jamais avant ce jour.
«  Qu’est-ce que tu fais ici ? » Lâcha-t-elle froidement.



_________________
She left him and he left everything
Leave me be ✻She was engaged to be a bride
with eyes so true, he could have cried, oh. She watched him cry on his knees". Dear Ollie, please let me be," .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 13
∞ here since : 13/02/2016
∞ copyright : Juice
∞ avatar : Kit Harrington
∞ age : Trente deux ans


MessageSujet: Re: this is were you wanted to be (Jason)   Mar 23 Fév - 19:27





this is where you wanted to be

So this is where you wanted to be, and it's a goddamn shame that you're not here with me. And I can't see your face anymore but if I could, it wouldn't look like before look like.



Installé depuis peu à Cherokee, à l’hôtel, Jason ne savait pas trop par où commencer afin de retrouver Maya. Cela faisait deux jours qu’il avait atterri dans l’Iowa et la vie ici semblait encore plus différente de celle de San Francisco. Qu’est-ce qui avait pu pousser sa femme a déménagé ici ? C’était une question qu’il comptait bien lui poser une fois qu’il l’aurait retrouvé, et une fois qu’il en saurait plus sur le bébé. Bien sur, il n’irait pas jusqu’à lui demander des comptes car après six mois de séparation, il n’en avait pas vraiment le droit. Mais c’était une question tout de même légitime, non ? Il verrait bien. En attendant, il essayait de récupérer du décalage horaire. Et une fois qu’il serait de nouveau un peu plus… américain, il mettrait absolument tout en œuvre pour retrouver Maya. Enfin, ça c’était le plan initial ! La vie était toujours incertaine et une fois de plus, Jason allait en tester les frais. Peut-être plus rapidement que prévu d’ailleurs.

Il avait commencé par une simple petite promenade après s’être levé et avoir un peu récupéré de la veille. Il se sentait plus ou moins frais et dispo. Découvrir cette nouvelle ville ne posait pas le moindre problème à Jason qui avait l’habitude de découvrir des endroits inconnus. Bien sur, marcher dans les rues de Cherokee était beaucoup plus agréable que de marcher sur les sites d’archéologie, l’absence de sable aidant beaucoup. Jason n’avait jamais réellement aimé le sable dans les chaussures. Il se souvenait encore les premiers temps où il était jeune archéologue. Il avait été un bleu jusqu’à développer quelques techniques et éviter de ramener avec lui la moitié du Sahara dans ses chaussures. On pouvait en rire comme ça, mais ce n’était pas agréable pour deux sous ; alors réussir à faire en sorte d’être hermétique à ça, c’était une grande victoire.

Son fidèle blouson de cuir usé sur le dos, le jeune homme ne savait pas trop par où commencer dans cette ville, alors il s’était mis à déambuler ici et là sans avoir de vraie destination en tête, ni d’objectif, si ce n’est de connaître un peu la ville. Il marcha pendant plus d’une heure avant de croiser la route d’une librairie. Intrigué, il se décida à rentrer et il était loin de se douter qu’il trouverait là la raison qui l’avait amené ici. Cependant, Jason ne se préoccupa pas vraiment de ce qui l’entourait et se rendit vers le rayon qui l’intéressait. Il passa quelques instants à choisir un ou deux bouquins avant de se rendre en caisse. Ce fut à ce moment là que Jason se rendit compte que le destin pouvait parfois être assez… farceur. Sans le savoir, il avait choisi la librairie où Maya travaillait. Il était légèrement planté devant elle, bien que ce soit à une distance assez respectable, à une distance assez grande pour que les gens ne suspectent pas vraiment qu’il venait pour faire la queue.

Il ne saurait dire si c’était lui ou si c’était elle qui avait remarqué l’autre en premier, ou bien même si cela s’était fait simultanément mais toujours était-il qu’ils se fixaient. Pour le coup, Jason ne savait pas vraiment quoi faire parce qu’il n’avait pas prévu que leur rencontre se fasse « aujourd’hui ». Mais une chose était certaine : il n’allait pas faire demi tour et s’en aller comme un voleur parce qu’après tout, il était là pour retrouver sa femme, non ? La seule chose qui vint en tête à Jason en la voyant venir vers lui, c’était qu’elle n’avait absolument rien d’une femme enceinte. Arrivait-il donc trop tard ?! L’idée fit tordre un nœud invisible dans son estomac. Dire qu’il avait tout fait pour être là à temps… La façon dont elle lui parla, la froideur qui se fit entendre dans le son de sa voix n’envisageait absolument rien de bon pour lui. En même temps, à quoi s’attendait-il ?! À ce qu’elle lui saute dans les bras ? Même lui ne l’avait pas vraiment envisagé…

- Et bien, je t’avais promis de revenir, lança-t-il bêtement.

Nerveusement, il passa une main sur sa nuque. Que pouvait-il lui répondre d’autre ? « Surprise !! » Non… s’il le faisait, elle allait surement lui jeter un des livres présents à portée de main, en pleine figure.


H.J:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 78
∞ here since : 05/01/2016
∞ copyright : avatar x Angel Dust
∞ avatar : Katie Mcgrath
∞ age : Vingt-six ans


MessageSujet: Re: this is were you wanted to be (Jason)   Jeu 25 Fév - 0:40





this is where you wanted to be

So this is where you wanted to be, and it's a goddamn shame that you're not here with me. And I can't see your face anymore but if I could, it wouldn't look like before look like.



Comment fallait-il réagir dans ces cas-là ? Elle aurait aimé paraître surprise, émue un minimum. Peut-être aurait-elle dut lui hurler dessus, laisser couler quelques larmes pourquoi pas ? Un instant, un très bref instant, tandis qu’elle détaillait son visage, elle avait songé à le prendre dans ses bras. Plus par réflexe que par réel envie, son corps ne comprenant pas pourquoi il restait statique quand il n’était qu’à quelques mètres de celui de Jason. Car elle l'avait toujours accueilli de cette manière, qu’importait la durée de leur séparation. Il pouvait partir un an, un jour…Quelle différence ? A chaque fois qu’elle le voyait, elle se jetait littéralement sur lui, l’embrassant plus possesivement qu’amoureusement. Elle n’avait jamais su cacher ses sentiments ; avec lui encore moins. Peut-être aurait-elle du faire un effort, probablement même.  Faire quelque chose pour rendre l’air moins électrique qu’il ne l’était.
S’ils avaient été dans un film, nulles doutes que les scénaristes auraient agrémentés la scène d’une bande son larmoyante. Du Adele surement, la reine des cœurs brisés, qui aurait pu composer une ballade sur leur misérable histoire d’amour.  Mais pouvait-elle-même parler d’amour ? L’avait-il un jour  aimé où était-elle simplement la jolie fille qui accourait à chaque fois qu’il  concédait à lui donner de ses nouvelles ? En y repensant, elle s’en voulait d’avoir été aussi pathétique. Cinq ans. Elle avait été amoureuse pendant cinq longues années. Alors qu’avait-il bien pu se passer pendant ces quatre petits mois loin de lui pour que, alors qu’il se tenait enfin devant elle, elle le déteste à ce point ?

Il lui avait promis de revenir. Les premiers mots qu’il lui adressait, les seuls pour expliquer sa présence en ces les lieux. Une réponse simple qui lui ressemblait.
En l’entendant, Maya aurait aimé le gifler, lui hurler dessus, lui cracher au visage…elle n’avait jamais eu peur des scènes après-tout. Au lieu de ça, elle s’était trop attendue à une phrase dans le genre de celle qu’il lui avait donné pour que les mots ne la surprennent réellement. Levant les yeux au ciel, elle s’était contentée d’une mine blasée qui en disait plus que tous les gestes de la terre.  La réponse qu’il lui avait donnée était une réponse digne de Jason Duncan. Claire, concise… que demander de plus ?
« Vas-t-en. » Voilà. Voilà tout ce qu’elle lui devait, et les seules choses qu’elle attendait de lui. Prestement, elle fit volte-face, heureuse d’avoir mis fin à une conversation qui n’avait pas lieu d’être. Il n’y avait pas de question à se poser, elle avait réagi comme elle aurait dut. Pourtant, elle n’arrivait pas à ignorer son cœur qui se serrait de plus en plus. Marchant vers le comptoir où son poste l’attendait, une voix dans sa tête ne cessait de lui rappeler qu’il était là, juste derrière elle, à quelques mètres à peine. Combien de fois avait-elle supplié pour vivre ce moment ? Les questions commencèrent à se bousculer tandis que sa poitrine semblait rétrécir à chacune de ses inspirations.
Elle n’avait jamais été aussi calme que Jason. Elle n’avait jamais été douée pour ignorer ses émotions lorsque ces derniers la submergeaient. Ce n’était pas très grave avant…c’est ce qui les faisait fonctionner, qu’elle pensait. Il avait assez de patience pour deux et elle, assez de colère. Ça la faisait rire, et c’est de cette manière qu’elle imaginait son future à ces côtés. Il était l’ours grognon le matin et le géant placide le reste du temps. Elle était l’ouragan bordélique, la mégère volcanique. « T’es incapable d’engueuler correctement quelqu’un. Enfin, je le fais mieux que toi. Quand il sera né, tu me laisseras gérer les punitions d’accord ? Ça ne me dérange pas de jouer le méchant flic ». Lui avait-elle dit un jour tandis qu’elle tambourinait sur son ventre qui commençait à être de plus en plus visible. Elle ne savait plus ce qu’il lui avait répondu, se souvenant simplement de son sourire à elle tandis qu’elle caressait son bidon de futur-maman.
Lentement, les larmes commencèrent à couler sur ses joues, larmes qu’elle nettoya aussi rapidement qu’elles étaient apparues. Elle ne voulait pas lui faire ce plaisir, oh ça non…qu’est ce qu’il en avait à faire d’elle après-tout ? Car ce n’était pas pour elle qu’il était revenu, mais pour leur enfant.

Combien de temps s’était-il écoulé depuis qu’elle lui avait tourné le dos ? Quelques secondes tout au plus. Il n’y avait rien de bizarre à ce qu’elle se tourne à nouveau vers lui, marchant en sa direction avec plus de conviction qu’il lui en avait fallu au premier abord.  L’agrippant par le bras, elle le tira vers la sortie : «  J’prends ma pause ! » Lâcha-t-elle à l’intention de sa collègue qui les observait depuis qu’elle était allée à la rencontre du brun. «  J’serais pas longue ! » Laissa-t-elle échapper comme pour se rassurer elle-même. Elle ne savait pas combien de temps il leur faudrait… « Tu es venu pour l’enfant ?   » Demanda-t-elle la voix tremblante, n’osant pas se retourner vers lui tandis qu’elle l’entrainait hors de la boutique. Seigneur, comment était-elle censée lui annoncer qu’elle avait perdu leur bébé ?




H.J:
 

_________________
She left him and he left everything
Leave me be ✻She was engaged to be a bride
with eyes so true, he could have cried, oh. She watched him cry on his knees". Dear Ollie, please let me be," .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



remember me
∞ Messages : 13
∞ here since : 13/02/2016
∞ copyright : Juice
∞ avatar : Kit Harrington
∞ age : Trente deux ans


MessageSujet: Re: this is were you wanted to be (Jason)   Lun 29 Fév - 20:15





this is where you wanted to be

So this is where you wanted to be, and it's a goddamn shame that you're not here with me. And I can't see your face anymore but if I could, it wouldn't look like before look like.



Jason n’aurait jamais pu vraiment s’imaginer ses retrouvailles avec Maya parce qu’il ne savait pas du tout comment appréhender sa réaction. Il savait qu’elle n’allait pas sauter de joie en le voyant et ce qu’il savait déjà avait été confirmé quand elle lui avait demandé ce qu’il faisait là. Sa question l’avait un peu désarçonné et sa réponse avait été des plus bêtes. C’était la première chose à laquelle il avait pensé parce que cette promesse était vraie. Il la lui avait faite avant de partir pour l’aéroport. Bien sur dans cette promesse, il avait inclus à leur enfant à naître mais pour le moment, il ne posait pas encore la question à son propos. Tout vient à point à qui sait attendre, disait le dicton. À quel point celui-ci était-il vrai ? Le jeune homme allait l’éprouver d’ici quelques instants. Mais pour le moment, il était toujours planté au même endroit, face à sa femme qui ne semblait pas particulièrement heureuse de le voir. En même temps, comment lui en vouloir sachant qu’il était parti au moment où elle avait le plus besoin de lui à ses côtés.

Pendant quelques instants, Jason eut l’impression qu’il vaudrait mieux pour lui de reposer les livres qu’il tenait en main et faire demi tour pour s’en aller. Il avait cette impression de ne pas être le bienvenu et il savait que ce n’était pas qu’une impression. Ces retrouvailles là étaient différentes de toutes celles qu’ils avaient eu à chaque fois que Jason repassait par San Francisco pour la voir. À chaque fois elle l’avait accueilli à bras ouverts et quelque part, Jason s’était senti orgueilleux d’avoir – en quelque sorte – cette jeune femme en son pouvoir. Mais il fallait croire qu’un jour il se prendrait le revers de la médaille. Rien n’est gratuit dans la vie. Il devrait le savoir depuis le temps. Jason devait des excuses envers son épouse, sauf qu’à l’heure actuelle, il ne voulait pas trop ouvrir la bouche. Il attendait une réaction de la part de Maya et celle-ci ne tarda pas à arriver. Quelque part, heureusement que le jeune homme était bien sûr sur ses pieds parce qu’il ne s’attendait pas trop à cette réaction là. Mais encore une fois, il méritait sans aucun doute ce traitement.

Elle lui tourna le dos et s’éloigna pour regagner son poste. Et Jason ? Et bien Jason restait là sans bouger, le temps que l’information fasse le tour de son cerveau. Il n’arrivait pas trop à croire à ça. L’espace d’une demi seconde, il songea à se mettre une gifle pour se réveiller dans l’avion qui le ramenait aux Etats-Unis. Sauf qu’il était bien présent et il n’était nullement dans un rêve. Les choses n’étaient pas aussi simples. Il passa une main dans ses cheveux, ne sachant pas trop s’il devait insister ou bien partir et réessayer plus tard. Les femmes n’étaient pas faciles à comprendre ! Vraiment pas facile ! Jason la regarda s’éloigner et la vit également s’essuyer les yeux, preuve même qu’elle pleurait et cela le toucha énormément. Ce fut ce qui le décida à ouvrir la bouche pour parler, mais Maya se retourna pour faire demi tour et lui attrapa le bras. Il avait vu la conviction dans son regard. Finalement, ils allaient surement avoir une conversation plus vite que prévu. Avant qu’ils ne franchissent les portes de la librairie, Jason eut tout juste le temps de poser les livres qu’il avait en main afin de ne pas déclencher l’alarme de sécurité en cas de vol.

Une fois dehors, il se tourna face à Maya qui ne tarda pas à embrayer sur la raison de son retour auprès d’elle. Même pas elle lui demanda comment il avait fait pour la retrouver. De son point de vue, Jason aurait eu cette première question en tête. Mais la question de la jeune femme était plus que légitime puisque l’enfant était une des raisons pour lesquelles il était parti du Caire. Cependant, le fait qu’elle l’appelle « l’enfant » ne laissait absolument rien envisager de bon. Sinon, elle lui aurait annoncé le sexe de l’enfant : « notre fille », « notre fils ». Mais « l’enfant »… Jason n’avait pas vraiment besoin de l’entendre dire pour le comprendre. Il n’était pas idiot, même si parfois, il se comportait comme tel.

- Oui, c’est une des raisons qui font que je suis là, répondit-il. Il marqua une légère pause avant de continuer : Mais je suppose que… les choses ne se sont pas bien passées, n’est-ce pas ?

À l’annonce de cette mauvaise nouvelle, n’importe quel homme se serait effondré, mais Jason n’était pas vraiment comme tout le monde puisqu’il ne montrait que très rarement ses émotions. Bien sur, il n’était pas insensible, mais ce n’était pas dans sa nature de montrer sa tristesse. Bien sur, la joie, c’était autre chose, il savait sourire quand quelque chose le rendait heureux. Mais pour le reste… Il savait être maître de lui-même.

- Que s’est-il passé ? demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



remember me


MessageSujet: Re: this is were you wanted to be (Jason)   

Revenir en haut Aller en bas
 

this is were you wanted to be (Jason)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande de Wanted / Renom / Honneur Xino & Jenaiz
» Renom et Wanted du tigre marin !
» Créations de Jason
» Wanted : Partenaire(s) pour RP !
» [Terminé] Wanted

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WALK TO REMEMBER :: bienvenue à cherokee :: ∞ 2ND AVENUE :: The Crocodile-