-
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RP COMMUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Mar 2 Avr - 21:06



Trying to have a bit of fun is hard... especially when your heart is full of atrocities you have seen.


Notre destin, notre destin... Médite t-il tout en sirotant son cocktail et observant les danseurs et danseuses sur la piste. Tout comme c'était son destin d'être envoyé se battre dans un pays en guerre pour sauver des innocents mais laisser derrière lui la femme qu'il aimait sans même pouvoir lui dire où il se rendait... C'était apparemment son destin de paraître comme le salaud de première qu'il n'était pas. Il ne doutait pas qu'elle l'avait détesté. Le détestai-elle toujours? L'avait-elle oublié tout simplement ? ... Leur destin oui... Qu'était-il vraiment, leur destin ? Il ne savait pas vraiment. Qui savait d'ailleurs ? Chacun avançait juste de la façon qu'il voulait. A moins qu'il y ait une force suprême qui influençait leur jugement ?
Qui décidait de leur destin justement ? Andrew avait bien envie d'aller lui dire deux mots pour lui dire ce qu'il pensait. D'un trait il vida ce qui lui restait de son cocktail et attrapa un verre de bière. Parfois, Andrew avait juste envie d'envoyer balader ce foutu destin de m*rde. C'est vrai, pour qui il se prenait ?


Andrew lâcha un rire nerveux en entendant ce que lui disait Rachel. En vivre des choses ? Ah oui ça c'est clair, il en avait vécu des choses. Il préférerait même en oublier les trois-quart. La nuit, depuis son retour, il lui arrivait encore d'y penser. Parfois, ses rêves étaient tellement réel qu'il s'y croyait encore... Il se réveillait en sursaut, appelant le nom d'un camarade tombé et qu'il n'avait pu sauver. Baissant la tête sur ses mains crispées sur les draps, il lui semblait encore voir leur sang sur ses mains. On pensait qu'en allant à la guerre, on s'endurcissait mais c'était faux. On ne s'habituait jamais à voir des vies innocentes mourir, ou encore des amis. "Oui, et je vous garantis Rachel que ce n'est pas drôle du tout..." fit-il amèrement. L'alcool commençait à lui tourner la tête mais au moins cela avait l'avantage d'alléger ses pensées, d'éloigner ses cauchemars. Brusquement, il se sentait beaucoup mieux mais un besoin de réconfort, de présence humaine restait ancré au fond de lui. Un peu de chaleur. La tête commençait pas mal à lui tourner en fait et il sentait l'alcool opérer en lui.

Pile à ce moment-là, la lumière s'éteignit. Coupure de courant ? Sa première pensée fut de penser qu'ils avaient fait exprès de couper l'arrivée électrique pour les plonger tous dans le noir... Plus de lumière, plus de son. Dans l'obscurité, des murmures commençaient à s'élever. Tout le monde se demandait probablement si la fête était finie ou pas... Et Andrew également.

"Qu'est-ce qui se passe ici... On n'y voit plus rien. Non sérieusement ils ont fait exprès c'est ça?" fit-il, tournant la tête vers l'endroit où il pensait se trouver Rachel. Les effluves d'un parfum de femme pénétra dans ses narines, enivrant son cerveau et le faisant un peu perdre pied. Il n'avait pas réalisé qu'elle était si proche en fait. Andrew ne bougea, pétrifié, son cerveau comme anesthésié.

FICHE ET CODES PAR RIVENDELL

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Mer 3 Avr - 22:50


« We fucking love party ! »



« Oui, et je vous garantis Rachel que ce n'est pas drôle du tout...»
Andrew commençait à m'amuser, me faire peur, c'était assez mitigé. Pour détendre l’atmosphère je lançais une petite blague à laquelle j'aurais voulu croire, histoire que ma vie ait plus d'action, plus de peps quoi. « Dites, vous n'êtes pas un tueur en série ou une connerie dans le genre? Parce que je vous rappelle que je suis flic, je sais me battre » j'ajoutais un rire afin de lui montrer que je plaisantais soudain la lumière s'éteignit. Ok, là j'avais vraiment peur, peut-être que ma thèse se confirmait? Et si c'était un tueur en série et qu'il procédait de cette façon pour tuer? Non, j'en riais à l'intérieur. Nous étions à présent plongé dans le noir, géniale je ne pouvais pas faire ma fouine à présent. Je l'entendais « Qu'est-ce qui se passe ici... On n'y voit plus rien. Non sérieusement ils ont fait exprès c'est ça? » Il se trouvait assez proche de moi, je me leva dans ce noir, par je ne sais quelle façon mettant mes mains en évidence comme pour me protéger des gens qui circulaient comme des malades et je touchais quelqu'un certainement Andrew étant donné qu'il était à ma gauche. « C'est toi? » riais-je en ne sachant même pas si c'était Andrew. La situation était assez amusante, même si à présent je ne pouvais plus surveiller Angel, tant pis et qu'il drague ses blondes, je commençais à avoir l'habitude. Et mince, je corrigeais « Enfin je veux dire, euh...c'est vous? » tenant par le bras cet inconnu qui s'avérait être Andrew, oui parce que j'avais eu la bonne idée de sortir mon portable qui me servait d'éclairage même si ça ne valait pas des ampoules j'approchais mon écran de sa tête histoire de voir si c'était bien Andrew «J'ai dû vous faire mal aux yeux avec ma lumière, excusez moi ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Ven 5 Avr - 1:07



Cherokee X

"Que la fête commence"



Je me sens planer sur un nuage si culminant que je n'ai aucune envie de redescendre. J'ignore ce qui a bien pu me prendre pour me jeter sur les exquise lèvre d'Anna, je sais juste que j'aime les embrasser, en apprivoiser le goût et surtout ne jamais m'arrêter. Je sais que ce n'est pas mon genre de me jeter dans les bras de la première inconnu sexy qui croise ma route, mais ma rencontre avec Chris m'a achevé et qui plus est, Anna a quelque chose chez elle que je trouve vraiment irrésistible. Au contact de ses lèvres, mon esprit se libère de toute pensée, juste le simple plaisir de cet instant. Emmené dans un tourbillon de désir, je me sens très vite redescendre lorsqu'elle rompt notre baiser.
Wow… Je ne suis pas vraiment sûre que ce soit très raisonnable de faire ce genre de choses, Monsieur l’agent. Tu sais que je pourrais vite devenir une vraie délinquante, rien que pour avoir le plaisir de te rejoindre dans ton bureau…, je ne la quitte pas une seconde du regard et ne demande qu'à l'embrasser encore.
Ce soir, je ne suis pas un flic, mais juste un homme comme les autres qui meure d'envie d'embrasser une belle femme; de caresser chaque centimètre carré de sa délicieuse silhouette et d'en apprivoiser le goût,, murmurai-je à son oreille en caressant ma joue contre la sienne.
Elle laisse échapper un petit rire avant de m'embrasser plus bel. Je frissonne sous son baiser et attire son corps contre le mien avec envie. Malheureusement, deux jeunes qui fricotaient viennent interrompre notre étreinte. Je me mords ensuite la lèvre, j'ai affreusement chaud et je ressens une profonde envie de la plaquer contre un mur pour lui faire l'amour.
Elle me prend alors la main et m'emmène avec elle. J’ai envie de visiter le jardin, de prendre l’air, tu viens avec moi ?, j'esquisse un sourire en coin. Avec joie.
Je sens ses doigts se fondre dans les miens et m'attirer jusqu'au bar. Je t’offre un verre ? , j'accepte donc avec joie profitant de l'occasion pour aller frôler la peau douce de sa nuque et d'en déposer un tendre baiser que je prolonge le long de son cou.
Je te préviens, deux verres de plus et je ne réponds plus de mes actes… , je souris au contact de sa peau puis tout en continuant de l'embrasser. C'est parfait.. Mes mains baladeuses viennent se glisser sous sa robe légèrement ouvert sur chaque côté et qui laisser entrevoir sa merveilleuse peau de velours, et caresse doucement son ventre puis remontent lentement du bas du dos jusqu'à ses omoplates. Ma respiration et mon coeur ne font plus qu'un dans cette course folle tous deux à leur apogée tout comme mon profond désir de lui faire l'amour là tout de suite.



fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Ven 5 Avr - 17:38

Cherokee X


La chanson avait débuté, James aimait déjà l'air rien qu'à ses début. Il tenait la belle blonde par les hanches et celle-ci avait mis ses mains autour de son cou. On pourrait croire à un couple fou amoureux, mais ce n'est pas le cas enfin cela aurait pu l'être si seulement l'accident n'avait pas eu lieu quelques mois auparavant. Quand il se mit à la regarder, elle rougit d'un coup et il ne savait pas pourquoi, il se mit à douter de quelques choses, mais elle n'avoua rien. Elle lui affirma que tout allait bien et qu'il aimé les slows. Cela le fit sourire : « cela ne m'étonne pas depuis que je suis arrivé ici j'écoute que de la musique douce cela a dû rester après l'accident alors savoir que j'aimais les slows et que je les aime encore me rassure. » James ne put s'empêcher de lui caresser la joue, cela devait être un geste instinctif chez lui. Il avait bien vu qu'elle n'allait pas bien et il voulait un peu savoir pourquoi. Il lui proposa qu'il le ramène chez elle ou qu'il se déplace, elle proposa d'aller dans un endroit plus calme, mais qu'elle se sentait très bien surtout qu'elle n'avait pas envie de rentrer : « très bien terminons la danse et on fera comme tu as dit. » Elle se remit contre lui pour terminer la danse tranquillement. Le bruit de la musique dans les oreilles étaient agréables, être ainsi lui faisait croire qu'un retour en arrière c'était réalisé, mais non il était vraiment là. Il n'avait pas l'air d'avoir un souvenir qui revenait c'était comme s'il rêvait sur place. Il se sentait bien sûr cette piste de danse à danser sur un air doux et romantique.

D'un coup la musique se stoppa, les gens regardèrent autour savoir ce qu'il se passait, mais rien d'extraordinaire et d'un coup le noir complet. James ne s'affolait pas, mais on dirait bien que des jeunes le faisaient à sa place. Il entendait des gens marchaient pour trouver d'où venait le problème et il dit : « reste près de moi et rien ne t'arrivera. » A un moment il ne sentit plus personne contre lui, le noir lui avait peut-être fait peur. D'un coup il sentit quelqu'un se coller contre lui et de le serrer, cela devait être elle. Il la serra contre lui pour la protéger en quelque sorte, il passa une main contre ses cheveux et elle avait bien les cheveux longs. Il ne doutait pas que c'était bien elle et d'un coup il sentit qu'on l'embrassa dans le cou qu'on remonta à son globe et qu'elle se mit à le mordiller. Elle était coquine et en profitait, il espérait juste que cela ne soit pas une fille qui c'était gouré de personne sinon cela n'allait pas le faire. Et quand il allait dire quelques chose elle l'embrassa sur la bouche, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressentie ça, le gout des lèvres d'une femme. Elle continua pendant quelque minute comme si elle embrassait dans l'espoir d'obtenir quelque chose. James aimant cela passa une main contre son dos et répondait au baiser.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Sam 6 Avr - 1:20

Miranda
La demoiselle danse contre l’homme, se sentant terriblement bien et à sa place entre ses bras. Le slow qu’ils partagent l’emporte, guide ses pas, lui fait tourner la tête. Pour les quelques instants que dure la danse, Miranda se sent un peu comme avant, comme si l’accident n’avait pas eut lieux. Si seulement. Où seraient-ils sans le fâcheux occident ? La blondinette l’ignore mais songe tout de même que la réponse s’apparente de près ou de loin à «quelque part soit sur une route pour rejoindre la ville de la prochaine course, ou à domicile pour que le jeune homme s’entraine.»

Soudainement, la lumière s’éteint et, instinctivement, Miranda se rapproche du jeune homme comme pour ne pas être séparée de lui à cause de l’agitation qui a gagné la populace rassemblée. Pourtant, malgré cela, quelqu’un qu’elle ne connait pas la bouscule et l’éloigne de son James. Tâtonnant en aveugle, la demoiselle le retrouve alors et se serre davantage contre lui afin d’être sûre de ne plus être séparée la prochaine fois. Tout près de lui, la jeune femme sent son cœur battre la chamade si vite, qu’il lui est impossible de penser à autre chose que leur amour. De fait, le visage de la charmante jeune femme avance vers celui du coureur automobile.

Les lèvres dans le cou de l’homme qu’elle aime, Miranda dépose un baiser délicat dans le creux de celui-ci avant de remonter vers l’oreille qu’elle mordille avec douceur. Ils faisaient souvent ce genre de choses avant et la suédoise espère que lui faire subir cela pourrait, au minimum, lui donner une positive impression de déjà vue, voire que ça l’aiderait concrètement à retrouver la mémoire. Sait-on jamais. L’amoureuse s’attend chaque jour et à chaque instants, à voir son aimé se souvenir brutalement de sa vie d’avant l’accident.

Taquine, Miranda cesse de mordiller le lobe de l’oreille de son partenaire et fait glisser ses lèvres au niveau du visage de celui-ci. Doucement, elle lève la main et tâte le terrain en rougissant violement, le cœur battant la chamade, à l’idée qu’il lui reproche peut-être, par après, d’avoir touché à leurs affaires. Puis, quand elle est sûre d’avoir trouvé les lèvres de James, la mannequin avance les siennes vers celles de l’homme et y dépose un baiser relativement chaste. Timide de prime abord, Miranda gagne en assurance et du coup, les baisers qu’elle offre à James sont eux aussi plus assurés, moins hésitants.

Prenant la main du jeune homme et l’embrassant toujours, la mannequin essaye de l’entraîner à l’écart de la foule afin qu’ils trouvent un petit coin tranquille où ils pourront discuter posément, comme ils venaient d’en parler avant que les lumières ne décident de jouer les cendrillon en quittant la cérémonie avant l’heure de fin des festivités. Finalement, les deux jeunes gens échouent dans une pièce annexe vide et Miranda s’installe sur une chaise après avoir tâtonné dans le noir. Puis elle invite l’homme à la rejoindre, en le guidant de sa voix.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Sam 6 Avr - 2:07

Que la fête commence...



A l’instant même où ses lèvres ont rencontré les miennes, je ne me suis plus posée de questions, je ne me suis plus demandée s’il était célibataire, ou non. Pour tout avouer, je suis, désormais, totalement déconnectée, dans un autre monde, sur un petit nuage, bien loin de cette salle de bain miteuse. Bizarrement, et malgré toute la rancœur que j’ai gardé contre lui, je profite de cet instant, prolongeant le baiser, me rapprochant considérablement de lui, passant mes bras autour de son cou. Pour la première fois depuis très longtemps, j’ai la sensation d’être en sécurité dans les bras d’un homme, je me sens bien. Malheureusement, je finis, tout de même, par interrompre notre étreinte, lui glissant quelques petits mots à l’oreille, lui faisant comprendre que, par la suite, je pourrais bien tout faire pour avoir à revivre ce genre de choses. Quoique… Je ne suis pas sûre de vouloir m’aventurer sur ce genre de terrain, notamment parce que j’ai l’impression que cela ne servirait à rien. Je n’ai pas envie de m’attacher à quelqu’un, je n’ai pas envie de tomber amoureuse, et encore moins, de souffrir à cause de cela. Je suis persuadée que si, après cette soirée de folie, je continue de voir Angel, je vais forcément finir par m’attacher à lui, parce qu’il a tout pour plaire : Il est gentil, attentionné, doux, et c’est généralement ce que cherchent les femmes chez un homme, non ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je ne peux même pas dire si, oui ou non, j’ai envie de retenter quelque chose avec quelqu’un, en ce moment. C’est tellement compliqué. Je n’ai aucune envie de retomber dans le panneau, de me faire avoir une énième fois, et surtout, je ne suis même plus certaine de pouvoir donner de l’amour, des sentiments à l’autre. Je ne suis même plus sûre de vouloir le faire. Mon passé, mon histoire personnelle ressurgit sans cesse, me rabâchant que je ne peux avoir réellement confiance qu’en moi-même, me rappelant que les relations sérieuses, durables, ne sont pas faites pour moi. Ouais, j’ai peur de remonter sur le ring, j’ai peur de me lancer à nouveau, j’ai peur de rouvrir par mégarde une blessure à peine cicatrisée. Et puis, même si je parvenais à passer outre tous les obstacles, toutes les embûches, je ne pense pas que l’agent de police soit la bonne personne pour m’aider à me reconstruire, pour être avec moi, simplement. Il est bien trop…
Je sors de mes pensées quand il me murmure quelques paroles au creux de l’oreille. Je souris, prenant, peu à peu, conscience du pouvoir que j’ai sur lui, ayant presque la certitude, qu’à cet instant, il n’a qu’une seule envie, continuer de m’embrasser, continuer de m’avoir dans ses bras,… Je lance d’un ton plutôt amusé, « Oh, très bien, je vois… », avant de lâcher un léger rire, et de reprendre possession de ses lèvres. Je laisse ses mains se balader sur mon corps, me laissant, de plus en plus, porter par mes émotions, par mes pulsions, par le désir.
Alors que la température commence à monter d’un cran, un couple d’adolescent vient s’enfermer avec nous, ne cessant de se bécoter, voulant certainement passer à la vitesse supérieure, eux-aussi. Je décide alors de prendre les choses en mains, proposant d’abord au jeune homme de nous rendre dans le jardin, puis finissant par lui offrir un verre, après être redescendus au bar. Malgré la présence de quelques amies, de quelques connaissances, je reste tout aussi proche d’Angel, ne le lâchant pas du regard, ne pouvant m’empêcher de lui faire passer, en un sourire, pas mal de sous-entendus. Tandis que nous continuons à nous séduire, tandis qu’il continue à m’embrasser dans le cou, provoquant en moi quelques frissons, tout devient calme autour de nous. La musique se coupe, la lumière s’éteint, sans que personne ne semble réellement comprendre ce qu’il se passe. La fête est-elle déjà terminée ou est-ce simplement un problème technique ? Je fronce légèrement les sourcils, n’étant pas forcément très à l’aise dans le noir, ne voulant pas perdre ma conquête dans la foule. Je me colle donc un peu plus à lui, laissant mes doigts effleurés son corps, me mordillant légèrement la lèvre quand il commence à profiter de l’obscurité pour me tripoter. Pour ma part, je n’arrive pas à me détendre, je n’arrive pas à me concentrer sur lui, ayant la désagréable impression que la lumière va se rallumer, d’une minute à l’autre. La musique est bien repartie, elle. C’est bizarre quand même. Je tourne la tête sur le côté, apercevant quelques personnes tenant leurs téléphones portables dans les mains pour, sûrement, tenter de se repérer un minimum. Bonne idée : Je repousse légèrement Angel, tâtonnant dans mon sac, et finissant par trouver mon mobile. Je suis sauvée.

« Je crois qu’on peut oublier le jardin, je n’ai pas envie de faire un plongeon dans la piscine, et avec la chance que j’ai… ». Un nouveau rire m’échappe. Il est vrai que j’ai tendance à être une vraie miss catastrophe, alors marcher dans la pénombre à côté d’une piscine, peut s’avérer être bien plus que dangereux pour moi. Je dépose un rapide baiser sur les lèvres de mon interlocuteur, puis glisse à nouveau mes mains dans les siennes. « Viens. ». Me servant de mon téléphone pour ne pas trop bousculer les personnes présentes, je tente de me frayer un chemin jusqu’au couloir : Ma curiosité mal-placée va sans doute m’être utile, puisqu’il me semble que j’ai repéré une pièce, quelques longues dizaines de minutes auparavant. Je traverse, aussi rapidement que je le peux la pièce, ne prêtant pas attention aux fêtards que je croise, n’ayant plus qu’une seule chose en tête. Après quelques temps, je parviens à pénétrer dans un endroit un peu plus calme, sans doute un peu plus à l’abri des regards : Je suis quelqu’un de plutôt pudique, je n’aime pas forcément me montrer, me donner en spectacle. Bref. A peine le jeune homme a-t-il passé la porte, que je le plaque doucement contre un mur, ou quelque chose qui y ressemble vachement, m’apprêtant à continuer ce que nous avions commencé un peu avant. Presque immédiatement, mes mains viennent se glisser sous son haut, découvrant son torse musclé, frôlant quelques fois le bouton de son jean. Je me colle un peu plus à lui, déposant de légers bisous dans son cou, finissant même par lui faire un suçon, ma marque de fabrique, ma signature, en quelques sortes. Mon cœur s’emballe, ma respiration s’accélère, tandis que mes pulsions prennent totalement le contrôle, tandis que je cesse définitivement de réfléchir correctement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Lun 8 Avr - 20:07



Cherokee X

"Que la fête commence"



Emprisonné dans cette folie, je me laisse corps et âme fondre parmi mes plus profonds désirs et depuis bien longtemps je goûte enfin au plaisir de la chair sans penser à quoique ce soit. J'écoute à peine ce que bafouille la jeune femme, je me laisse juste aller à déguster chaque parties de son corps que j'embrasse généreusement. Mes mains se ballades sur sa poitrine pour redescendre jusqu'à ses délicieuses fesses que je malaxe avec envie en attirant son corps contre le mien. J'ouvre les yeux par intermitence et constate que la pièce toute entière est complètement plongé dans le noir complet, ce qui ne me dérange pas plus que ça. Mais visiblement, ce n'est pas le cas de mon amie qui ne semble pas apprécier toutes ces présences qui nous encerclent. Elle me dit alors de la suivre et m'entraîne dans une petite salle isolée puis ferme la porte et se jette sur moi comme une tigresse et commence alors à son tour à se lâcher.
Ses caresses sous mes vêtement, ses doux baisers que mon cou savourent pleinement me font frémir et je peux déjà sentir quelques frissons s'emparer de mon être. Je suis prisonnier de cette femme dont le charme et la beauté me rende complètement fou. Ces gestes à mon égard ne font qu'emplifier un désir royalement sexuel. Je la retourne alors pour la plaquer à mon tour contre le mur puis la soulève en lui écartant sauvagement les cuisses avec lesquelles elle se cramponne afin de trouver un équilibre pour nos deux corps, qui collé l'un contre l'autre se frottent sensuellement. Je plonge à la base de son cou que tantôt j'embrasse fougueusement et tantôt je mordille doucement. Je pousse ensuite quelques gémissements de plaisir au fur et à mesure que notre étreinte s'emplifie. J'effectue plusieurs vas et viens délicats contre son bassin. La température à son comble, je n'en peux plus..l'envie devient trop forte, j'ai vraiment trop envie d'elle. Toujours cramponnée à mon bassin je lui enlève sa petite lingerie qui moule parfaitement ses fesses puis commence à lui caresser ses parties intimes avant que la mienne ne se réveille pour réclamer le droit d'entrer en cette femme. Je me frotte dès lors plus fort d'elle pour lui faire sentir mon sexe dur et musclé qui ne demande qu'à la pénétrer. Soudain, après une étreinte fougueuse, je défait rapidement les bouton de mon jean puis par à la recherche d'un préservatif....

Quelques minutes plus tard...

Le corps transpirant de sueur, la respiration saccadée, je savoure cet inouï instant de plaisir que je viens de vivre. La tête contre sa joue, je reprends peu à peu mes esprits, puis me retire doucement de son étreinte et me rhabille sans un mot. Le regard perdu dans le vide, mes pensées reprennent possession de mon esprits. Merde...qu'est-ce que j'ai fait ? je tourne doucement la tête vers la jeune femme qui remet de même ses vêtement, la regarde un instant, puis retourne la tête afin d'éviter son regard...
Mais qu'est-ce que j'ai fait ?! Moi qui n'aime pas les relations d'un soir ? Mais qu'est-ce qui m'as pris...d'un coup, je me sens très mal... je me dégoûte..je ne suis pas ce genre de mec qui profite d'une femme un soir, non pas moi...je n'aime pas faire ça..mais pourquoi...merde...Angel t'es un gros con...et si elle voulait plus ...?bordel j'espère ne pas m'être foutu dans la merde...je n'ose la regarder à nouveau. Mieux vaut que je parte.
Je...je dois y aller..., puis je me hâte de sortir, pas vraiment satisfait de ce que je venais de faire...je ne vaut pas plus cher que tout ces mecs qui prennent les femmes pour de vulgaires morceaux de viande bons à déguster...non ! je ne suis pas comme ça ! je refuse de l'être..je traverse au plus vite la salle sans faire attention où je vais ni qui je peux croiser, honteux de mon attitude. Je trouve très rapidement la sortie, me dirige vers ma voiture. Je démarre puis je pars au plus vite de ce nid à luxure la peur des conséquences qu'aura engendré cette nuit...



fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Mar 9 Avr - 1:15

Que la fête commence...




Mon dieu, qu’est-ce que j’ai fait ? Pourquoi me suis-je mis dans une situation pareille ? Comment vais-je faire, maintenant ? Où cela va-t-il me mener ? Honnêtement, je me sens affreusement mal. Je n’arrive pas à comprendre ce qu’il m’a pris d’aller aussi loin avec Angel, je n’arrive pas à saisir comment la situation a pu dégénérer à ce point, comment elle a pu nous échapper comme cela. Le pire dans toute cette histoire, c’est que je ne peux même pas mettre mon coup de folie sur le dos de l’abus de boissons alcoolisées, je suis totalement consciente de mes actes. Certes, j’ai passé un bon moment, j’ai savouré chaque minutes passées dans ses bras, j’ai adoré sentir ses lèvres sur ma peau, et tout ce qui va avec, mais… Je ne pense pas avoir pris la bonne décision en couchant avec lui, ici, lors de cette soirée : Notre relation était déjà assez spéciale, assez compliquée, sans, qu’en plus, j’en rajoute une couche avec une certaine ambigüité, avec le souvenir d’une nuit torride. C’est désormais sûr et certain, j’ai vraiment le don de me fourrer dans des situations gênantes, voire carrément impossibles. Il y a à peine quelques jours, je me retrouvais dans son bureau à cause d’un problème avec mon permis de conduire, nous nous disputions, nous nous lancions des piques, tout en dévoilant quelques passages de nos vies, tout en laissant apercevoir quelques traits de notre personnalité. Aujourd’hui, nous sommes devenus beaucoup plus intimes, beaucoup plus proches, et je ne sais plus du tout comment réagir face à cela, je ne sais plus du tout comment je dois me comporter. Ouais, j’ai déjà eu pas mal d’aventures d’un soir, j’ai déjà été confronté à ce genre de trucs, mais là, il y a quelque chose de différent. Quelque chose qui me gêne, qui me rend mal à l’aise, que je ne saurais vraiment expliquer ; Je ne peux pas le nier, j’avais très envie de lui, j’avais très envie que nous fassions l’amour, même si je ne devais certainement pas mesurer l’importance de cet acte, même si je n’imaginais pas que ça me ferait remettre beaucoup de choses en question. Je suis totalement déstabilisée. J’ai l’impression d’avoir fait une grosse erreur, parce que, pour une fois depuis bien longtemps, j’ai perdu le contrôle, j’ai laissé mes sentiments, mes émotions, me guider. J’ai agis comme une idiote, avec mon impulsivité légendaire, sans réfléchir, et maintenant, je me retrouve avec un nouvel homme sur mon tableau de chasse. Quelqu’un que je voulais juste embêter, pousser à bout, à la base.
Merde, n’aurais-je pas pu avoir ce raisonnement avant ? N’aurais-je pas pu prévoir que tout cela se terminerait mal, ou plutôt de cette façon ? Ridicule et gênante. A ce moment précis, je m’en veux, je me déteste presque, et je pense que la suite de ma soirée va être absolument catastrophique. J’ai envie de partir d’ici, tout de suite, le plus rapidement possible.

Tandis que je reprends, peu à peu, mes esprits, tentant de chasser toutes les questions qui se bousculent dans mon esprit, essayant aussi de me rhabiller en vitesse, je sens le regard de l’agent de police sur moi. Je me mordille légèrement la lèvre, ne voulant pas qu’il remarque mon malaise, voulant à tout prix faire bonne figure. Clairement, je redoute le face à face, je n’ai pas envie de répondre aux questions habituelles : Qu’est-ce que cela signifie ? Que sommes-nous désormais ? Va-t-il y avoir une suite après ce bon moment ? Non, en aucun cas, je ne veux participer à ce genre de conversations, refusant catégoriquement d’avouer ce que je ressens au plus profond de moi, m’empêchant de formuler à voix haute ce qui tracasse, ce qui me fait peur, ce qui me dérange, en fait. Peut-être que je me voile un peu la face, peut-être que je refuse d’admettre que ma carapace a, de plus en plus, de mal à rester intacte, à ne pas se fissurer. Cela ne veut pas du tout dire que je ressens quelque chose pour le jeune homme, cela ne signifie pas non plus que je suis en train de tombée amoureuse, il est juste le déclencheur d’une vraie remise en question, d’une vraie crise existentielle : J’ai la sensation que je suis en train de perdre de vue mes objectifs, j’ai la sensation que je suis en train de me mettre un peu trop en danger, en laissant parler mes pulsions, et surtout, j’ai la sensation que mon masque de fille forte, sûre d’elle, part en fumée, au fil des secondes. Soudainement, je me sens vachement plus fragile, vachement plus faible, vachement plus vulnérable.
Je sors de mes pensées quand le jeune homme lance quelques mots à mon attention, et prend la fuite. Je ne tente pas de le rattraper, je n’essaie même pas de lui répondre, ne voulant en aucun cas reparler de notre partie de jambes en l’air. C’était un moment fort agréable. Point final. Il n’y a rien à ajouter, il n’y a pas de commentaires à faire. Rideau. Je compose donc le numéro du taxi, remettant mes cheveux en place, ne voulant pas traverser la foule dans cet état-là. Après une brève discussion avec le service, je passe la porte, me faufilant parmi les gens, traversant la foule pour tenter de retrouver la sortie. Je ne fais même pas attention aux personnes que je croise, pouvant être des amis, des connaissances : Je ne souhaite qu’une chose, rejoindre ma chambre d’hôtel et me défouler en écrivant tout ce qui me passe par la tête. Au bout d’un certain temps, j’arrive enfin dehors, dans le jardin, et mon regard se pose presque immédiatement sur un couple d’adolescent en train de s’envoyer en l’air. Voilà. Je me suis conduite comme une adolescente en manque. Je ne peux m’empêcher de lâcher : « Putain, je suis vraiment trop conne. », avant d’entrer dans la voiture qui va me ramener jusqu’à mon cocon…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Jeu 11 Avr - 16:06

Cherokee X


La soirée avait bien débuté pour nos deux jeunes personnes. James en arrivant dans cette soirée ne savait absolument pas ce qu'il allait se passer. Qui il allait rencontrer ? A présent il est contre une charmante femme, très belle et séduisante. Il a bu avec elle un verre qui était son préférer et il apprenait des choses intéressantes. Il ne savait pas vraiment danser, mais il aimait beaucoup les slows, ce qui ne l'étonnait guère. L'ambiance était apaisante, James se sentait bien. Les mains autour des hanches de la belle blonde et elle contre lui, bougeant au rythme de la musique.

D'un coup la lumière se coupe d'un coup, on entendit des gens parlaient et protester contre ce coupe ambiance. Elle se rapprocha de lui pour s'y accrocher, James n'aimait pas trop un de ces coups-là du coup son instinct lui disait de ne pas la perdre du toucher. Néanmoins, il sentit quelqu'un les poussait, il devait chercher la sortit et cela les sépara. Il essaya de chercha avec la main sa compagne de danse. Ils se retrouvèrent et il ne s'attendait pas à cela, mais elle se colla encore plus fort contre lui. Elle déposa tout d'abord un baiser dans son cou, il appréciait cela et sentit comme une sensation de chaleur en lui. Il y avait longtemps qu'on ne lui avait pas fait cela. Elle remonta ensuite au niveau de son oreille pour la mordiller un peu. Cela le fit sourire, car ce n'était pas désagréable au contraire. Il aimait cela et elle aurait pu continuer un petit moment. Hélas elle s'arrêta de lui mordiller l'oreille, peut-être allait-elle faire autres choses d'intéressant. Elle se mit à le caresser pour trouver quelque chose peut-être, elle passa sa main sur ses lèvres et au final il sentit les lèvres de la jeune femme contre les siennes. Elles étaient douces et avait un petit gout sucré très agréable. Tout d'abord cela était hésitant, mais à force une belle conviction avait pris le pas et James aimait cela qu'au point qu'il rendait les baisers avec envie.

Au bout d'un moment, elle prit sa main et l'emmena dans un coin plus tranquille, il la suivit sans protester. Ils trouvèrent apparemment une salle vide et encore dans le noir, James entendit qu'elle essayait de trouver une chaise et elle en trouva une assez rapidement. Elle le guida et il la rejoignit pour pouvoir discuter ou encore lui poser plein de questions : « Au lieu que l'on soit dans le noir que dirais-tu d'aller dans un endroit éclairé ou tout bonnement aller autre part et éteindre les lumières comme tu le souhaites. J'aurais plein de choses à te demander. » Oui il voulait savoir pourquoi elle l'avait embrassé et pourquoi avoir été si coquine avec lui. Il lui prit la main et essaya de l'emmener hors de l'endroit, il entrevit de la lumière par une porte et en l'ouvrant ils se retrouvèrent dans le jardin : « ne regarde pas le carnage sinon tu auras peur. » Il ria et l'emmena dans la rue : « alors où voudrait aller maintenant pour terminer cette belle soirée ? » Il voulait ne pas terminer la soirée et qu'elle lui parle un peu d'eux.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Ven 12 Avr - 0:36

Miranda
Miranda regrette. Elle sait bien qu’elle n’aurait jamais dû embrasser l’homme qui, maintenant, va se poser un tas de questions à leur sujet. Hors le médecin a été très ferme là-dessus, il ne faut pas le brusquer. Donc elle ne peut pas lui dire quel est le lien qui les unit. Cela peu être dangereux, de ce qu’en a dit le médecin et, ayant fait des études de médecine pour être infirmière, la jeune femme ne sait que trop bien que le praticien a raison. Alors il lui faut se retenir, même si la chose est dure. Elle regrette beaucoup et se maudit au passage. Ce qu’elle peut donc être idiote ! Le cœur battant la chamade, la demoiselle espère, l’espace d’un cours instant, qu’il imaginera que c’est une autre qui l’a fait. Cette excuse lui semblant acceptable, elle décide de la garder de côté si jamais.

Alors que l’homme propose d’aller ailleurs, la miss s’écarte de lui et sans bruit, va vers la porte. Elle sort dans le couloir, pour renforcer son excuse puis ouvre la porte en l’appelant, se donnant une voix inquiète comme si ils avaient étés séparés. Tâtonnant, elle le retrouve et se pend à son coup.

«- Enfin je te retrouve. C’est bien toi. Je reconnais ton parfum en tout cas. On a été séparé y’a plusieurs minutes déjà. Tu ne l’avais pas remarqué ? J’ai eut tellement peur. Ils deviennent fou là-bas. Il parait que quelqu’un est tombé et s’est fait marcher dessus ! Quoi ? Oh tu veux partir ? » Questionne-t-elle lorsqu’il lui repose la question déjà posé auparavant, qu’il pense maintenant avoir posé à une autre femme. «Pourquoi pas. Tu as une idée de lieu où tu veux qu’on se pose ?»

L’homme lui prend la main et la guide. Tout deux débouchent sur un jardin auquel la jeune femme ne fait pas vraiment attention, d’autant plus que James rit. Et elle adore l’entendre rire, depuis toujours. Alors qu’il lui demande où elle veut aller, elle marque un instant de pause. A vraie dire, elle n’en sait fichtre rien.

« Je ne sais pas trop. Dans un bar sympa peut-être ? Pour continuer de faire la fête ? Ou alors en boîte, pour vraiment faire la teuf jusqu’au bout de la nuit, comme on le faisait avant pour fêter tes victoires en courses automobiles. Avec d’autres de tes potes, je me rappelle.»

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas
avatar



remember me
∞ Messages : 300
∞ here since : 31/01/2013
∞ avatar : Crystal Reed
∞ age : 27 ans


MessageSujet: Re: RP COMMUN   Dim 21 Avr - 9:04

EVENT CLOS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



remember me


MessageSujet: Re: RP COMMUN   

Revenir en haut Aller en bas
 

RP COMMUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [Événement commun] Infestation
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Un guérisseur hors du commun ! {Amarante}
» [Mission: Chasse Aux Voleurs] Une Equipe Hors Du Commun ~ La Louve & Le Samouraï ~
» [Artiste] Un objet hors du commun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WALK TO REMEMBER :: Cherokee X-